Enfant, James était fasciné par les récits des exploits de Howard Carter et sa découverte de la tombe du pharaon Toutânkhamon.

Auteurs

Dans les entrailles du navire échoué, le plus effrayant des bestiaires…

Thriller Policier

revanche_de_sangÀ l’occasion de la parution du 2e volume de la série Balafrée, Michel Robert nous parle de son travail.

 

Le roman

La guerre se poursuit entre les Clans sauvages et l’Empire, plus meurtrière que jamais. Balafrée est partagée entre son devoir envers les Prêtresses de l’Ombre et son rôle au sein de l’escouade des Bannis. Sans compter que la Nashaï se sent de plus en plus troublée par Aidhan Flynn, l’archer elfe-soleil, qui ne cesse de croiser son chemin. Devra-t-elle mettre un terme à cette relation avec celui qui représente l’Ennemi ? Des choix que fera Malken dépendra son destin… et peut-être également celui du Monde Connu.

 

L’interview

Petit retour sur la genèse de La Fille des clans. Comment est née l’idée du projet ?

J’avais envie de me confronter à un personnage féminin, à un nouvel univers, à de nouvelles intrigues. Et comme je suis un joueur passionné de World of Warcraft, il m’est venu l’idée de faire une sorte d’hommage à ce jeu. Malken, surnommée « Balafrée », la fille des clans, est donc née à ce moment.
Pourquoi avoir attendu quatre ans entre les deux tomes ?

Quatre ans ? Que le temps passe vite ! La raison est simple : je n’écris qu’un roman par an et j’ai un autre cycle à mener – mon cycle principal, celui de L’agent des ombres, qui en est à huit tomes parus. Je passe donc mon temps à jongler entre les deux univers.

Qu’est-ce que tu peux nous dire sur Revanche de sang ? Comment l’intrigue évolue-t-elle ?

Oula ! Je n’aime pas du tout révéler ce qui se passe dans mes romans et en dévoiler l’intrigue ! La seule chose que je peux dire est que l’histoire se resserre autour de l’escouade des Bannis, dans laquelle est intégrée Malken. Et parallèlement aux aventures de la Nashaï aux yeux violets se développe le destin d’Aidhan Flynn, l’archer elfe-soleil, qui prend plus de consistance dans ce second tome. Et, comme dans le tome précédent, il y a beaucoup de rythme.
Comment évolue Balafrée, justement ?

Là encore, moins de révélations il y a, mieux c’est à mon goût ! Malken continue à apprendre à se faire une place dans la vie (je vous rappelle qu’elle a grandi captive dans un camp de concentration). Elle va poursuivre sa découverte du désir, du plaisir. Elle va également devoir se débattre entre ses différentes allégeances : l’armée, avec l’escouade des Bannis, son rôle de Lame d’Ombre chez les prêtresses, son désir impérieux de vengeance et les élans de plus en plus marqués de son cœur.

Qu’est-ce que cela fait, de retrouver ses personnages après une si longue pause ?

Avec ou sans pause, c’est toujours un plaisir de retrouver ses personnages. Ils sont un peu comme nos enfants : ils sont une partie de nous. Et j’avoue que j’ai une affection toute particulière pour le personnage de Malken !

Une petite question sur la fantasy : quel est ton rapport à la fantasy ? Pourquoi en écris-tu ?

Ma réponse va totalement manquer d’originalité, je le crains : la fantasy est l’une de mes grandes passions depuis que je suis adolescent et que j’ai découvert les romans de Robert Howard – la fantasy sous différentes formes, d’ailleurs : les romans, les jeux vidéo, les jeux de rôle, les films…

Si j’en suis venu à écrire des romans de fantasy, c’était à la base parce que, lecteur passionné, je ne trouvais pas mon compte dans une fantasy que je trouvais trop conventionnelle et trop axée sur le jeune public. Et puis, la gestion et l’écriture des combats étaient (et restent) à mon goût d’un niveau pitoyable dans une trop grande majorité d’ouvrages du genre.

En outre, j’étais dans une période de flou : je venais d’abandonner le handball de compétition, mon autre grande passion, ce qui faisait un gros trou dans le rythme de ma vie. Il me fallait absolument trouver un nouveau challenge qui me porte.

C’est ainsi que j’ai décidé de créer une fantasy sombre, sexuée, violente, avec des combats minutieusement décrits, travaillés, peaufinés. Inspiré par le western Josey Wales hors-la-loi (avec le grand Clint !), j’ai eu l’idée d’un héros différent, pas gentil, pas gentil du tout, violent et tourmenté, manipulé de tous côtés : Cellendhyll de Cortavar.

Avec le succès immédiat du premier tome, L’Ange du chaos, il n’était pas question de m’arrêter en si bon chemin. Au fil de l’écriture des romans, les personnages de mon cycle ont pris de la consistance et très vite, il ne fut plus question de les abandonner.

Et puis, il faut dire que le métier d’écrivain est passionnant, surprenant, qu’on évolue en indépendant, qu’on est (à peu près) libre de son temps… On travaille en solitaire, ce qui me convient tout à fait, mais on va aussi à la rencontre des lecteurs, on fait connaissance avec des gens très sympas ; j’en profite pour placer l’une de mes maximes : un écrivain sans lecteurs n’est rien et la moindre des choses est de respecter ses lecteurs et de leur accorder de l’attention. Nous faisons partie de la même équipe, en quelque sorte.

En bref, je m’estime privilégié.
Il y a un jeu de rôle en préparation sur L’Agent des ombres. Peux-tu nous parler de ce projet ?

Grâce à mes deux partenaires, Christophe Coquelet et Rodolphe Vanhoorde, le projet avance à grands pas ! Nous avons obtenu l’accord de principe d’Univers Poche pour la cession des droits, les contacts sont pris avec les maisons d’édition JdR, nous arrivons aux dernières étapes de la création. J’ai même écrit une nouvelle originale qui sera offerte avec le jeu. De plus, nous avons prévu de créer des passerelles entre l’univers des romans et celui du JdR, sachant qu’ils vont s’influencer l’un l’autre directement. Christophe et Rodolphe ont fait un travail fantastique, allant même jusqu’à créer toute la genèse du monde des Plans, et à enfin tracer cette carte des Territoires-Francs que j’avais tant de mal à concrétiser.
Quels sont tes projets ? Qu’as-tu envie de faire ensuite ?

Trop d’idées, pas assez de temps… Les envies ne manquent pas ! J’ai encore trois projets de cycles inédits dans mes tiroirs. Les années passent et je n’ai toujours pas trouvé l’occasion de les écrire.

Cela dit, un certain Aidhan commence à s’impatienter dans son placard et il n’est pas du genre qu’on puisse ignorer bien longtemps. Je viens ainsi de signer mon contrat pour le tome 9 des aventures de Cellendhyll de Cortavar, l’Ange du Chaos.

Auteurs

Le Jeu, niveau 3 : oserez-vous en sortir ?

Thriller Policier

Anders de la Motte, l’auteur suédois qui a fait le buzz international avec sa trilogie Le Jeu !

Auteurs

Grande collectionneuse de prix littéraires et maître ès thriller psychologique.

Auteurs

Deux écorchés vifs que rien n’aurait dû réunir. Ensemble, ils vont vivre leur dernière ligne droite.

Thriller Policier

Cette fois, Mickey en est sûr. Son père est vivant. Il en a la preuve.

Thriller Policier

Connaissez-vous sur le bout des doigts les romans de Gilles Legardinier ? Pour le savoir, c’est par ici !

Jeux

Trois nouvelles édifiantes sur la piste des marchands de « blanche »…

Thriller Policier

Rien ne prédestinait ce passionné de cinéma à l’écriture, si ce n’est une imagination foisonnante et le besoin de raconter des histoires.

Auteurs

Lucie et Sharko dans les mystères de la mémoire cellulaire

Thriller Policier

Le nouveau phénomène New Adult débarque au Fleuve !

Territoires