La fille de l’hiver

Détails du livre

  • Date de parution12 Janvier 2012
  • Littérature générale - Littérature Générale
  • Traduit par : Isabelle CHAPMAN
  • 432 pages
  • Format : BROCHE
  • 9782265094109

La fille de l’hiver

Eowyn IVEY

19,80 €

L’Alaska, ses forêts impénétrables, ses étendues enneigées. Son silence. Sa solitude.

Depuis la mort de leur bébé, le mariage de Mabel et Jack n’a plus jamais été le même. Partir vivre sur ces terres inhospitalières paraissait alors une bonne idée. Seulement, le chagrin et le désir d’enfant les ont suivis là-bas et la rudesse du climat, le travail éreintant aux champs les enferment chacun dans leur douleur.

Jusqu’à ce soir de début d’hiver où, dans un moment d’insouciance, le couple sculpte un bonhomme de neige à qui ils donnent les traits d’une petite fille. Le lendemain matin, celui-ci a fondu et de minuscules empreintes de pas partent en direction de la forêt…

Peu de temps après, une petite fille apparaît près de leur cabane, parfois suivie d’un renard roux tout aussi farouche qu’elle. Qui est-elle ? D’où vient-elle ? Est-elle une hallucination ou un miracle ? Et si cette petite fille était la clé de ce bonheur qu’ils n’attendaient plus ?

Inspiré d’un conte traditionnel russe, La Fille de l’hiver est un roman à la fois moderne et intemporel où le réalisme des descriptions n’enlève rien à la poésie d’une histoire merveilleuse… dans tous les sens du terme.

BIOGRAPHIE DE Eowyn IVEY

44605

Eowyn (pronouncé A-o-wine) LeMay Ivey a grandi en Alaska où elle vit toujours, avec son mari et leurs deux filles. Sa mère l’a prénommée ainsi en référence au personnage du Seigneur des Anneaux de J.R.R. Tolkien. Pas étonnant donc que la jeune femme ait été attirée par la littérature et les mondes de l’imaginaire. Ancienne journaliste primée à de nombreuses reprises, Eowyn Ivey est aujourd’hui libraire et aime à se définir comme une entremetteuse, qui présente des livres aux lecteurs. La fille de l’hiver est son premier roman, inspiré d’un conte russe, mais aussi de ses expériences personnelles et de son cadre de vie, comme en témoigne son très joli blog www.eowynivey.com