Celui qui dénombrait les hommes

Détails du livre

  • Date de parution12 Octobre 2017
  • Outre Fleuve
  • Traduit par : Nathalie MEGE
  • 192 pages
  • Format : BROCHE
  • 9782265117198

Celui qui dénombrait les hommes

China MIEVILLE

17,90 €

Comme suspendue dans les airs, la ville est à cheval entre deux montagnes, coupée par un gouffre, réunie par un pont. Un pont dont les orphelins livrés à eux-mêmes ont fait leur royaume.

Plus haut dans la montagne, à l’écart de l’agitation de la cité peuplée de marchands, de marginaux et de magiciens, vit le faiseur de clés, avec sa femme et leur enfant. Un jour, son fils déboule dans les rues, comme s’il avait le diable à ses trousses. Son père a tué sa mère, et l’a jetée dans un trou si profond que l’on n’en voit pas le fond, affirme-t-il.

Mais faute de preuve, on préfère ne pas le croire. Alors c’est auprès des enfants du pont que le petit garçon va se réfugier. Jusqu’à ce que son père le retrouve.

Heureusement, bientôt, arrive en ville un recenseur, celui qui dénombrait les hommes…

CITATION(S) DE PRESSE

« Le merveilleux, nous apprend ce merveilleux et étrange petit livre, n’est pas une question de sujet. C’est une question d’optique, d’angle de vue, de lentille spéciale appliquée au monde qui, à travers elle, saigne et se révèle comme il ne l’aurait jamais fait autrement. »

Francis Spufford, The Guardian
« L’écriture est aussi précise qu’une gravure sculptée par un monumental maçon, et pourtant ciselée dans une reproduction réaliste de brouillard. C’est étrange, et solide. »

Andrew McKie, The Telegraph
« Brève et onirique… Une histoire faussement simple dont l’intrigue peut être perçue comme une représentation symbolique d’un aspect de l’humanité aussi grand que toute une société et aussi petit qu’une seule âme. »
Kirkus Reviews

BIOGRAPHIE DE China MIEVILLE

43667

China Miéville est né à Londres en 1972. Dès la parution de son premier roman, Le Roi des rats, il fait figure de nouveau prodige des littératures de l’imaginaire. Perdido Street Station obtient le Prix Arthur C. Clarke, le British Science-Fiction Award et le Grand Prix de l’Imaginaire (meilleur roman et meilleure traduction) en 2004. Les Scarifiés et Le Concile de Fer (prix Arthur C. Clarke) confirment son succès et son originalité. Avec The City & the City, un polar teinté de fantastique, il rafle les plus grandes récompenses : Hugo, British SF, Arthur C. Clarke, World Fantasy, Locus, Elbakin et le Grand Prix de l’Imaginaire. Légationville a obtenu le Prix Locus 2012.

Son dernier livre traduit, Merfer, a paru en 2016 chez Fleuve Éditions et en 2017 chez Pocket.

Tous les livres de China MIEVILLE