Légationville

Détails du livre

  • Date de parution08 Octobre 2015
  • S.F./Fantasy G.F. - RVA / S.F. - G.F.
  • Traduit par : Nathalie MEGE
  • 496 pages
  • Format : BROCHE
  • 9782265097612

Légationville

China MIEVILLE

21,90 €

Sur Ariéka, planète à l’air irrespirable aux confins du monde connu, Légationville est un comptoir commercial et une enclave humaine alimentée en oxygène. Ici, les Ariékans, appelés les Hôtes, et les Humains cohabitent en paix.

Pourtant, la communication entre eux est délicate : les Ariékans, bien que parlant par deux bouches, ne connaissent qu’un niveau de langage ; le mensonge leur est inconcevable et toute forme de métaphore, inintelligible.

Seuls les Légats, paire de clones humains élevés et appareillés en symbiose, peuvent échanger avec les Hôtes. Et un Légat improbable vient d’arriver en ville, chargé d’imposer les nouveaux plans du Bremen.

Par tous les moyens.

BIOGRAPHIE DE China MIEVILLE

43667

Né à Londres en 1972, China Miéville est diplômé de Cambridge en anthropologie, et de l’université de Londres en économie. Artiste éclectique (musique, dessin, écriture…), il est aussi très impliqué en politique. Il a adhéré au Parti socialiste des travailleurs jusqu’en 2013 et est depuis un membre clé du parti de gauche Left Unity.

Considéré comme l’une des plumes les plus novatrices et talentueuses des littératures de l’imaginaire, influencé notamment par

H. P. Lovecraft, Michael Moorcock, J. G. Ballard, Philip K. Dick…, China Miéville rompt avec la codification traditionnelle des genres et brouille les frontières. À travers ses livres, il mêle et s’approprie les différents genres – la fantasy urbaine avec Perdido Street Station (2003), le fantastique avec Lombres (2009), le polar avec The City & The City (2011), ou encore la science-fiction avec Légationville (2015). Il crée une littérature hybride, affranchie des règles, où imagination et inventivité règnent en maîtres. Dans cet univers iconoclaste, le surnaturel peut surgir à tout moment, souvent sous la forme de monstres hybrides que Miévielle affectionne tant – comme dans Les Scarifiés (2008) ou Kraken (2013).

Créateur d’une œuvre foisonnante, China Miéville a raflé tous les grands prix de l’imaginaire, et ce, dès son premier roman, Le Roi des Rats (2006), nommé pour le prix Bram Stoker et le prix de l’International Horror Guild. Perdido Street Station a obtenu le prix Arthur C. Clarke, le British Science Fiction Award et le Grand Prix de l’imaginaire comme meilleur roman et meilleure traduction. The City & The City a aussi été récompensé par les prix Hugo, Arthur C. Clarke, World Fantasy, et par le Grand Prix de l’imaginaire en France.

Son engagement politique s’est traduit dans son essai, La Chute de Londres (Pocket, 2015), qui fustige l’état social de la capitale à l’heure de l’austérité et nous entraîne dans le Londres populaire et subversif, alternatif.

Tous ses romans ont paru chez Fleuve Éditions, à l’exception de Lombres publié au Diable Vauvert, et sont repris chez Pocket.

Tous les livres de China MIEVILLE