Comme de longs échos

Détails du livre

  • Date de parution24 Août 2017
  • Fleuve noir
  • 288 pages
  • Format : BROCHE
  • 9782265116498

Comme de longs échos

Elena PIACENTINI

19,90 €

« Partout, les monstres sont chez eux… »

Vincent Dussart est sûr de son coup.

Ce break imposé par sa femme va prendre fin aujourd’hui. Il n’a rien laissé au hasard. Comme toujours.

Confiant, il pénètre dans la maison de son épouse. Le silence l’accueille. Il monte les escaliers. Puis un cri déchire l’espace. Ce hurlement, c’est le sien. Branle-bas de combat à la DIPJ de Lille. Un mari en état de choc, une épouse assassinée et leur bébé de quelques mois, introuvable. Les heures qui suivent cette disparition sont cruciales. Le chef de groupe Lazaret et le capitaine Mathilde Sénéchal le savent.

Malgré ses propres fêlures, ou peut-être à cause d’elles, Sénéchal n’est jamais aussi brillante que sous la pression de l’urgence. Son équipe s’attend à tout, surtout au pire. À des milliers de kilomètres, un homme tourne en rond dans son salon. L’écran de son ordinateur affiche les premiers éléments de l’affaire. Ce fait divers vient de réveiller de douloureux échos…

CITATION(S) DE PRESSE

À propos de l’univers d’Elena Piacentini :

« Les yeux d’Elena regardent ce monde qui ne tourne pas rond et en tirent des histoires où les malfaisants se drapent dans des oripeaux de bon aloi et où les braves gens n’aiment pas que l’on suive une autre route qu’eux, comme le chantait Georges. » Yann Plougastel –polar.blog.lemonde.fr
17/07/2017

BIOGRAPHIE DE Elena PIACENTINI

Auteur et scénariste, Elena Piacentini est née à Bastia et vit à Lillie, comme les héros de ses livres. Leoni, le commandant de police à la section homicide de la PJ, qu’elle a créé en 2008, a été finaliste des sélections du prix des lecteurs Quai du polar/20 minutes et du grand prix de littérature policière pour l’une de ses aventures (Des forêts et des âmes, Au-delà du raisonnable, 2014 ; Pocket, 2017). Inspiré d’un fait divers, Comme de longs échos met en selle une nouvelle héroïne : Mathilde Sénéchal à la DIPJ de Lille.