Meurtres pour rédemption

Détails du livre

  • Date de parution26 Août 2010
  • Fleuve noir
  • 768 pages
  • Format : BROCHE
  • 9782265092051

Meurtres pour rédemption

Karine GIEBEL

21,90 €

Marianne, vingt ans. Les miradors comme unique perspective, les barreaux pour seul horizon. Perpétuité pour cette meurtrière. Une vie entière à écouter les grilles s’ouvrir puis se refermer. Indomptable, incapable de maîtriser la violence qui est en elle, Marianne refuse de se soumettre, de se laisser briser par l’univers carcéral sans pitié où elle affronte la haine, les coups, les humiliations. Aucun espoir de fuir cet enfer. Ou seulement dans ses rêves les plus fous. Elle qui s’évade parfois, grâce à la drogue, aux livres, au bruit des trains. Grâce à l’amitié et à la passion qui l’atteignent en plein coeur de l’enfermement. Pourtant, un jour, l’inimaginable se produit. Une porte s’ouvre. On lui propose une libération… conditionnelle. « La liberté Marianne, tu dois en rêver chaque jour, chaque minute, non ? » Oui. Mais le prix à payer est terrifiant. Pour elle qui n’aspire qu’à la rédemption…

BIOGRAPHIE DE Karine GIEBEL

937427

Karine Giébel est née en 1971 dans le Var, où elle vit toujours. Son premier roman, Terminus Elicius (Éditions la Vie du rail, 2004) a reçu le Prix Marseillais du Polar en 2005. Suivront Meurtres pour rédemption (la Vie du rail, 2006, et réédité au Fleuve Noir en 2010) qui a été sélectionné pour le Prix Polar Cognac, Les Morsures de l’ombre (Fleuve Noir, 2007) tour à tour lauréat du prix Intramuros, du Prix SNCF 2009 et du Prix Derrière les murs, Chiens de sang (Fleuve Noir, 2008) et Jusqu’à ce que la mort nous unisse (Fleuve Noir, 2009), lauréat du Prix des Lecteurs au Festival Polar de Cognac. Juste une ombre (Fleuve Noir, 2012) a reçu le Prix Marseillais du Polar et le Prix Polar de Cognac. Purgatoire des Innocents, paru au Fleuve Noir en 2013, a reçu le prix des lecteurs du Var 2014. Satan était un ange est son septième roman, paru chez Fleuve Éditions.

www.karinegiebel.fr

Tous les livres de Karine GIEBEL